Exposition World Press Photo à Paris

World Press Photo

L’exposition qui récompense les plus grands photographes de presse est arrivée à Paris le 3 novembre et se tiendra jusqu’au 2 décembre à la Galleria Carla Sozzani. Cette 61ème édition du World Press Photo Contest est l’occasion de se replonger dans les faits marquants de 2017 qui ont eu lieu aux quatre coins de la planète, du Venezuela à la Chine, en passant par le Royaume-Uni. 

L’exposition est nomade et se déplace ainsi dans différentes grandes villes du monde. Je suis allée la voir à Budapest où je suis actuellement et la disposition des salles que vous verrez dans les photos ci-dessous ne sera certainement pas la même à Paris. L’exposition est également présente en ce moment à Turin, Maastricht, Vitoria-Gasteiz, etc.. En tout, elle se déplace dans une centaine de villes dans 45 pays différents. À noter cependant que le prix varie d’une ville à l’autre.

 

***

 

Petite trêve dans mes articles sur mon tour d’Europe pour vous parler d’une exposition que j’ai beaucoup aimée : le World Press Photo. Si vous me connaissez un peu, vous savez sans doute que je suis intéressée par tout ce qui touche de près ou de loin à l’univers des médias et du journalisme. Peu étonnant alors que je vous parle aujourd’hui d’une exposition de photojournalisme. Bien que j’ai vu cette exposition à Budapest, si je vous en parle aujourd’hui c’est parce qu’elle est arrivée il y a quelques jours à Paris ! Vous y rendre vous coûtera un peu plus cher que dans la capitale hongroise mais je pense qu’elle vaut largement le détour.

 

Découvrez l'exposition World Press Photo à Paris.
Par Ronaldo Schemidt. C’est cette photo d’un homme en feu à Caracas au Venezuela prise lors d’un affrontement au printemps 2017 entre les forces de l’ordre vénézuéliennes et les opposants au Président Maduro qui a remporté le prix dans la catégorie “Spot news”. José Victor Salazar Balza, l’étudiant vénézuélien de 28 ans sur ce cliché, a été brûlé à 72% et a dû subir une trentaine d’opérations.
Par Ronaldo Schemidt.

 

Ce concours de photographies est né de l’initiative d’un groupe de photographes néerlandais qui voulaient montrer leur travail à une large audience. Le concours a pris de plus en plus d’ampleur au fil des ans. Cette année ce sont 4548 photographes de 125 pays qui ont concouru avec 73 044 photos.

 

Découvrez l'exposition World Press Photo à Paris.
Par Kevin Frayer. En 2017, suite à de nombreuses violences perpétrées par des militaires birmans, plus de 700 000 Rohingya ont dû fuir la Birmanie pour rejoindre le Bangladesh à pied ou en bateau. Là-bas, ils se sont installés dans des campements de fortune où les conditions de vie sont déplorables. Selon l’UNICEF, plus de la moitié de ces personnes en exode serait des enfants.
World Press Photo
Par Anna Boyiazis. À Zanzibar en Tanzanie, les femmes ne peuvent pas apprendre à nager en raison d’un Islam conservateur et des difficultés à trouver des maillots de bain couvrants adéquats. Ainsi, le Pange Project offre l’opportunité aux femmes locales d’apprendre à nager dans des tenues qui respectent leurs croyances religieuses.

 

Cette 61ème édition vous transportera sur tous les continents. Les clichés les plus forts sont récompensés selon différentes catégories comme l’actualité, la nature ou le sport. Afin d’éviter toute fraude, les participants sont tenus de signer un code d’éthique et toutes les photographies primées font l’objet d’une vérification minutieuse.

 

Découvrez l'exposition World Press Photo à Paris.
Par Neil Aldridge. En Afrique du Sud, les rhinocéros blancs sont victimes de braconnage en raison de la valeur marchande de leur corne et sont devenus aujourd’hui une espèce quasi menacée. Pour les protéger des braconniers, certains rhinocéros sont emmenés et relâchés au Botswana, comme celui qui est sur la photographie.

 

World Press Photo Contest

Galleria Carla Sozzani

22 rue Marx Dormoy – 75018 Paris

09.67.50.08.34.

11h – 19h

Entrée : 6€

Tarif réduit : 5€

 

***

 

Si comme moi vous êtes intéressés par le journalisme, ou alors si vous êtes plutôt un adepte de la photographie ou simplement curieux, cette exposition vous intéressera sûrement.

À très vite,

Clara

 

Etudiante lilloise, je partage ici mes coups de cœur culturels.

1 commentaire

  1. Comme d’habitude, c’est un super article. Je vais de ce pas voir l’expo à Paris…Dommage qu’iln’y ait pas ce type d’expo à Lille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *