Bilan : voyager une semaine dans un van

Découvrez dans cet article nos impressions après notre première semaine de vacances dans un van.

Voilà une envie qui nous trottait dans la tête depuis plusieurs mois : voyager dans un van. Loin d’être des vanlifers aguerris, nous avons abandonné les habituels Airbnb que nous réservons lorsque nous voyageons pour vivre une expérience nomade et plus simple.

Pour mettre toutes les chances de notre côté, nous avons décidé de commencer par une courte durée. Une semaine nous paraissait être l’idéal pour nous faire une idée de ce qu’est la vie en van. Quelques clics sur la toile plus tard, nous voilà donc à bord d’un petit véhicule qui nous permettra de faire le tour de l’Algarve au Portugal. Retour d’expérience sur nos ressentis après ces sept jours.

***

L’origine du projet

Qui n’a pas déjà rêvé de voyager en van aménagé en voyant de beaux clichés ? Vous savez ces photos que l’on voit tout le temps sur Instagram : celle prise de l’intérieur d’un van où l’on voit au premier plan les pieds des personnes à l’intérieur et à l’arrière un superbe paysage qui s’échappe du coffre ouvert, celle du vieux rétroviseur qui reflète une belle montagne, celle d’une personne sur le toit d’un van qui regarde pensive vers l’horizon (j’avoue que celle-ci je l’ai faite aussi), … Bien qu’hyper présent sur les réseaux sociaux, ce mode de voyage reste encore marginal et nous avions vraiment envie d’en faire l’expérience.

Sentiment de liberté, simplicité de la vie, possibilité de se réveiller avec vue sur mer, … nous avions une idée assez bohême de la vie en van à laquelle nous n’avons pu résister. C’était aussi l’occasion pour nous (et surtout pour moi) de nous tester un petit peu, de voir à quel point le confort que l’on avait chez nous allait nous manquer et de nous rendre compte de quoi nous avons réellement besoin pour se sentir bien. Notre projet était aussi motivé par l’aspect financier, une semaine dans un van revenant à un peu moins cher que de louer une voiture et des Airbnb.

Nous souhaitions mettre toutes les chances de notre côté pour que ce voyage se passe bien et avons donc décidé cet hiver de réserver un van pour une semaine dans l’Algarve en juin. Le sud du Portugal nous garantissait a priori une météo agréable et des endroits pittoresques pour dormir. En ne partant que sept jours et en louant notre véhicule sur place, on s’évitait quelques soucis (lessive, risque de panne mécanique, météo peu coopérative, etc.).

Découvrez dans cet article nos impressions après notre première semaine de vacances dans un van.

Notre van

Quand on s’imagine un van, on pense tout de suite aux beaux combis VW avec leurs couleurs acidulées, les grandes fleurs et les petits rideaux aux fenêtres. Le nôtre était beaucoup simple et l’intérieur plutôt … rudimentaire !  Un volant, deux fauteuils, quatre vitesses, pas de direction assistée, une pompe pour aider la bête au démarrage, une douche solaire, un réchaud, deux planches de bois et des petits renforts molletonnés pour dormir et c’est à peu près tout ce qu’on avait. Zéro superflu. Parfait pour vivre l’expérience à fond ! Nous avons trouvé notre van sur Yescapa, un site qui propose de louer des camping-cars et des vans à des particuliers en Europe.

Si pour une semaine, nous n’avions pas vraiment besoin de plus, je pense qu’il aurait été difficile d’envisager un séjour plus long dans ce van. Ou alors, il aurait fallu faire des pauses en camping ou en hôtel de temps en temps.

Découvrez dans cet article nos impressions après notre première semaine de vacances dans un van.
Découvrez dans cet article nos impressions après notre première semaine de vacances dans un van.

Vivre dans un van

— Se nourrir : Pour manger, on a fait avec les moyens du bord. Nous avions dans le van un petit réchaud, une glacière et un set de vaisselle de camping que nous avions ramené de France. Au début, on préparait des plats chauds très rapides type pâtes et raviolis, mais on a vite abandonné pour se rabattre sur des sandwichs, plus faciles à préparer. En général, on mangeait le petit déjeuner et un repas dans le van et on mangeait une fois à l’extérieur dans la journée ce qui nous permettait d’accéder à des toilettes et de remplir nos bouteilles d’eau.

— Se laver : Côté hygiène, on a fait là encore avec ce qu’on avait à notre disposition mais pour une semaine c’était tout à fait jouable. Le propriétaire du van nous avait prêté une douche solaire de 12 litres. Avec cela, on arrivait à faire deux petites douches et la vaisselle de la journée. Nous avons plus ou moins réussi à nous doucher un jour sur deux et le reste du temps on utilisait des lingettes pour se rafraîchir.

Il y a pas mal de stations essences pour se ravitailler en eau dans le sud de Portugal. Vers la fin de notre séjour, beaucoup de pompes à eau étaient hors service ce qui ne nous a pas facilité la tâche. Côté pudeur, on repassera aussi. On prenait en général notre douche sur des parkings de plage à côté des passants (maillot de bain de rigueur !). Pour se laver les cheveux, j’admets que cela a été un peu plus compliqué. Heureusement que j’avais eu la bonne idée de me couper court les cheveux juste avant de partir. Après tout cela, on a vraiment savouré notre petite douche à notre retour à Paris !

— Dormir : Avant de partir, nous avions téléchargé Park4Night. Cette application recense tous les meilleurs spots pour se poser la nuit. Un utilisateur repère un coin sympathique et le note dans l’application. Les autres personnes qui y ont dormi par la suite laissent un commentaire pour dire si c’était bien ou pas. C’est assez important de lire les commentaires. Ils permettent de vite se rendre compte si un lieu est vraiment agréable, s’il n’y aura pas trop de monde, etc. De notre côté, on s’est souvent inspiré des spots repérés dans l’application mais en s’éloignant parfois un peu. Nous avons toujours respecté les interdictions de stationner la nuit ou de garer son camping-car quand nous avons vu des panneaux.

Découvrez dans cet article nos impressions après notre première semaine de vacances dans un van.
Découvrez dans cet article nos impressions après notre première semaine de vacances dans un van.

Les petits bonheurs

Amuser les passants : Avec un petit van à la couleur pêchue, on ne passe pas inaperçu. Les gens se retournent, essaient de jeter un œil à l’intérieur, rigolent et doivent aussi se demander comment on arrive à vivre dans 3 mètres carrés. Cela nous a autant amusé qu’eux de regarder ces passants sourire au passage de notre petit van en ville.

Profiter de la météo portugaise : Côté météo, nous avons été plutôt chanceux. Il a toujours fait chaud et nous n’avons jamais eu de pluie. La nuit aussi, il faisait bon. Avec notre sac de couchage, c’était parfait pour dormir. Le seul petit hic niveau climat, c’était l’humidité surtout sur la côte ouest (longue vie aux cheveux poisseux) mais vraiment rien d’insurmontable.

Se réveiller avec une superbe vue : C’était sans doute ce que l’on souhaitait le plus lors de cette semaine en van, avoir la possibilité de dormir dans des endroits perdus mais magnifiques. Même si nous n’y sommes qu’à moitié parvenus, l’Algarve étant de plus en plus réticente aux vans et autres camping-cars qui s’arrêtent n’importe où, nous avons quand même trouvés quelques endroits où l’on se sentait au bout du monde.

Vivre l’aventure : Lorsque l’on vit dans un petit véhicule, tout devient vite une vraie aventure. Manger dans le van, se doucher, aller aux toilettes, trouver un spot qui ne soit pas un possible lieu de rassemblement des dealers du coin (ça sent le vécu !), ranger les affaires le soir sans faire entrer les moustiques, … Tout cela demande beaucoup d’organisation et de prendre le temps. Parfait pour se défaire du rythme effréné du reste de l’année.

Se déconnecter : Évidemment, qui dit van dit pas d’électricité (en tout cas, pas dans le nôtre). On avait juste de quoi charger nos portables à l’allume-cigare, et encore il fallait être patient. Et tant mieux ! Sans parler de detox digitale, cette semaine nous aura quand même permis de nous défaire de nos téléphones et des réseaux sociaux ce qui nous a fait le plus grand bien.

Découvrez dans cet article nos impressions après notre première semaine de vacances dans un van.
Cherchez l'intrus.

Les petites déceptions

Constater les dégâts de la vie en itinérance : Nous sommes loin d’être les seuls à avoir eu l’idée de faire un road trip dans le sud du Portugal. Il faut dire que la région s’y prête bien : météo idéale, grands espaces, couchers de soleil flamboyants, facilité de louer un véhicule directement sur place, … toutes les conditions sont réunies pour passer une semaine en toute mobilité dans l’Algarve. Le problème est que certains voyageurs doivent penser que leurs détritus s’autodétruisent au bout de quelques minutes lorsqu’ils sont jetés en pleine nature. Certains spots étaient pollués par les bouteilles en plastique, papiers, mouchoirs et autres emballages. Dans ces conditions, on ne peut malheureusement que comprendre les autorités locales qui interdisent aux vans, caravanes et camping-cars de stationner dans certains endroits la nuit. Ceci est un appel à la population : respectez la nature autour de vous !

Trouver plus ou moins facilement des spots intéressants : Difficulté qui résulte principalement du problème précédent, nous avons eu parfois du mal à trouver des bons spots, c’est-à-dire sans panneau interdisant de dormir, sans trop de monde et avec une belle vue. Mais en cherchant un peu et en s’éloignant des endroits les plus connus, on y arrive. 

Découvrez dans cet article nos impressions après notre première semaine de vacances dans un van.

Et pour finir : petite remise en question

Même si nous avons énormément apprécié cette épopée en van et que nous aimerions probablement retenter un jour l’expérience, nous avons quand même pensé à l’impact écologique qu’engendre ce type de voyage. Surtout que notre van et son grand âge n’étaient clairement pas des amis de la nature. Alors quelles seraient les solutions pour vivre ce genre d’expérience mais en respectant davantage l’environnement ? Cette réflexion fait complètement écho au questionnement de mon amie Anaïs (qui tient un blog où elle relate toutes ces pensées avant son tour du monde qui arrive à grands pas) qui a déjà écrit un article où elle fait part de son tiraillement entre adopter un mode de vie plus écolo et satisfaire son envie de voyager. Nous n’avons évidemment pas de réponse concrète à apporter, mais ces questionnements vont probablement avoir des répercussions sur notre façon de voyager dans les mois à venir.

***

Découvrez dans cet article nos impressions après notre première semaine de vacances dans un van.

J’espère que cet article vous aura plu ! 

À très vite,

Clara

Etudiante lilloise, je partage ici mes coups de cœur culturels.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *